Covid-19 Forum d’entraide

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est SAB-logo-e1540459759537.png.
Guide rédigé par Florence ( revue Saine Abondance)
Chère lectrice, cher lecteur,

Merci pour votre soutien en masse
concernant l’annonce du nouveau Forum d’entraide :
Permaculture & Coronavirus : forum d’entraide & solutions permacoles

Vous êtes déjà plus de 1 150 à l’avoir rejoint en moins de 24 heures, à échanger de précieuses informations, et surtout, à procurer une écoute et une entraide réelles, nécessaires, grandioses, 24 heures sur 24.

Voici comme promis la lettre n°2 : axée prévention / lutte contre le covid-19Franchement, je vous l’écris dans un état fébrile, plein de doutes :
Je ne suis pas experte médicale 

C’est un sujet où de nombreux experts se contredisent

C’est donc un exercice périlleux, que vous me reprocherez peut-être ! Mais je compte sur votre bienveillance.

(les 2 prochaines lettres seront sur la permaculture en cas de crise, domaine que je maîtrise mieux)

Mon but, c’est de vous partager modestement des conseils qui me semblent pertinentsSimples, rassurants, surtout dans ce contexte anxiogène.

Hier, je vous parlais d’un test respiratoire simplicissime qu’a fait ma mère sur les recommandations de ma belle-sœur infirmière.

Evidemment, ce n’est pas pour autant que je prétends avoir la vérité absolue. Mais je vous le partage plus bas, en espérant qu’il puisse être utile.

Peut-être que je ne vous apprendrai rien, peut-être que certaines informations ou certaines sources vous seront utiles, ou pas, ou peut-être que vous aurez lu quelque part que ce sont des « fake news ».

L’important, en fait, c’est de savoir que vous n’êtes pas seul.Et que désormais vous avez aussi ce nouveau Forum d’entraide pour échanger vos idées et vos ressources.

J’ai synthétisé les principaux conseils que ma belle-sœur, travaillant dans le milieu médical m’a apporté, et j’étaye le tout de sources, autant que possible :
→ Comment estimer si on le COVID 19, ou une grippe ?

→ Que faire dès qu’on suspecte l’avoir ?

→ Que faire tous les jours en prévention ?

C’est parti.

COVID-19, comment estimer si on l’a ?Cela peut commencer, en général, par ces 2 symptômes :

Le covid-19 peut provoquer une toux sèche les 3-4 premiers jours. [1]

Donc si vous avez un rhume ou une toux grasse, en principe, ce n’est pas automatiquement le virus covid-19, a priori. Le virus s’installe d’abord dans la gorge, provoquant cette inflammation et souvent cette sensation de gorge sèche les premiers temps.

Le covid-19 peut ensuite provoquer une forte fièvre et des difficultés à respirer, pendant environ 5-6 jours. [2]

(Là encore, nous ne réagissions pas tous de la même manière face au virus, mais cela serait les symptômes les plus généraux)

En effet, après la gorge, le virus voyage ensuite à travers l’humidité présente dans les voies respiratoires, descend dans la trachée, puis s’installe dans les poumons, provoquant une pneumonie. Cette étape durerait environ 5/6 jours.

La pneumonie se traduit par une forte fièvre et des difficultés à respirer, mais elle n’est ne serait pas accompagnée des frissonnements classiques.

Si vous avez la sensation de vous étouffer, contactez immédiatement votre médecin (en France, faire le 15).

Comme vous le savez, le Covid-19 peut ne pas présenter de signes d’infection pendant de nombreux jours, pendant lesquels on ne peut pas savoir si une personne est infectée, ou pas.

Mais apparemment, lorsque vous avez de la fièvre et/ou que vous toussez, vos poumons seraient généralement déjà pris à 50 %.

Si vous avez d’autres informations constructives sur ce sujet, vous pourrez les poster dans le Forum d’entraide.

COVID-19, que faire dès qu’on suspecte l’avoir ? Il vaut ce qu’il vaut, mais voici comme promis le test respiratoire qu’a fait ma mère, seule chez elle, car elle avait des symptômes grippaux (forte fièvre, fatigue, toux grasse) :

La belle-sœur infirmière lui a recommandé de prendre une grande respiration, et de retenir son souffle pendant plus de 10 secondes. Apparemment, si on y parvient sans tousser, sans sentiment d’oppression, etc., cela suppose qu’il n’y aurait pas de fibrose dans les poumons et donc, en principe, pas d’infection.

A nouveau, ce test isolé n’est pas la panacée, mais il permet de se rassurer immédiatement, de faire chuter le stress et de prendre par la suite les meilleures décisions.

Redoubler de soins pour améliorer notre hygiène de vie

Des gestes évidents, mais qui le sont moins quand on est stressés : bien dormir, bien boire, prendre le soleil, laver les habits et son habitat fréquemment avec des solutions désinfectantes (poignée, écran de téléphone, clavier etc…)

Quant à se laver les mains, il faut le faire bien consciencieusement, et cela doit prendre plusieurs minutes :

(l’image est en anglais, mais cela montre toutes les zones par lesquelles il faut insister à chaque fois)
Je ne sais pas à quel point c’est vrai, mais il semblerait que boire de l’eau chaude (citronnée, eau chaude tout court, soupe, thé, tisane) permettrait de maintenir les muqueuses humides, et donc limiter une propagation du virus dans les bronches, après diverses vérifications, l’avis concernant cela n’est pas tranché, mais en tout cas cela ne fait pas de mal.

Quid consulter un médecin ?

Médecin surchargé ? Vous êtes dans un endroit confiné ?

Puisqu’il n’est pas conseillé de se rendre chez un médecin ou aux urgences pour éviter les risques de contamination, saviez-vous, pour ceux qui sont à l’aise avec les smartphones, qu’il existe des applications pour consulter un médecin à distance ?

Je connais Qare, elle est gratuite, mais il y en a plein d’autres, voici ce que je trouve quand je tape « médecin à distance » dans le gestionnaire d’application de mon smartphone :

COVID-19, que faire tous les jours en prévention ? Renforcer son mental
Certains diront « positiver », d’autre « méditer », d’autre « prier », chacun sa façon de faire, mais entretenir une santé morale de fer est recommandé pour affronter le stress, les imprévus et les situations de quarantaine.

Le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et l’imagination, alors concentrez-vous à imaginer des choses positives, les ressentir dans votre corps.

Pas de panique, on va s’en sortir, ensemble.

Continuer d’avoir des contacts humains – appel vidéos !

Surtout si vous êtes seul, contactez par téléphone ou par appel vidéo vos voisins, vos proches, votre famille.

Pour ceux qui ne sont pas très connectés, demandez à ce qu’on vous apprenne comment utiliser l’application Whatsapp par exemple, qui permet de faire des appels vidéos gratuits partout dans le monde si vous avez une connexion internet.

Si vous êtes isolé, alertez votre commune par téléphone pour rompre cet isolement selon le plan de votre commune. Le but est de limiter la contagion, pas de s’isoler comme dans un monastère.

Se créer une nouvelle routine pour apaiser le cerveau

Le cerveau humain a une formidable capacité de résilience dès lors qu’on le conditionne dans un schéma où il se sent rassuré.

Vous êtes en télétravail ?
Vous devez garder vos enfants ?
Au contraire vous êtes seul ?
Votre entreprise a dû fermer ?

Tellement de nouveautés stressantes, par définition : hors routine !

Nous sommes tous dans le même bateau.
Et nous devons chacun nous réinventer au quotidien une nouvelle petite routine qui va nous stabiliser à nouveau : le rituel du matin, du midi, du soir.

Cela peut passer par de micro actions, mais elles sont vitales.
Faites-vous du bien avant de vous occuper des autres.

Très important : Si vous avez un jardin : c’est super nouvelle pour garder la forme morale.
Continuez de marcher pied nu au jardin (faire le plein d’ions négatifs pour rééquilibrer votre corps), faites vos récoltes, vivez au rythme du jardin. Zen attitude !

Si vous n’avez pas de jardin : avez-vous des plantes vertes dans votre appartement ? Regroupez-les autour de vous. Choyez-les, prenez-en soin.

Pourquoi ?La science et l’OMS le prouvent, la présence d’un milieu naturel au quotidien serait un moyen efficace de pallier le fléau de l’isolement et de la dépression [3]

D’après une étude en 2008 sur 385 Norvégien menée par Bringslimark, Patil et Hartig et reprise dans différentes thèses [4], la présence des plantes chez soi a des effets immédiats sur le bien-être :

Le jardinage est effectivement une solution en ces temps de crise, j’en reparlerai en détails dans mes prochains emails.

Mais surtout : vous n’êtes pas seul ! A très vite sur ce Forum d’entraide :
Permaculture & Coronavirus : forum d’entraide & solutions permacoles


Partagez-le autour de vous, sur vos réseaux sociaux, à vos proches.
Il est le vôtre.

Incarnons plus que jamais l’attitude permacole, résolument tournée vers l’entraide, les cercles vertueux, le positif.

Ne paniquons pas inutilement, mais soyons solidaires et créatifs.
Puisse cette situation nous renforcer.

Il est temps de prendre soin de vous,
Florence

Saine Abondance

Pour aller plus loin, quelques sources suisses :

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov.html

https://www.youtube.com/watch?v=3RQBtA4dK9s&feature=emb_rel_end


Sources :

[1] https://www.lci.fr/sante/le-coronavirus-provoque-t-il-une-toux-seche-covid-19-2148024.html

[2] https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/haeufig-gestellte-fragen.html

[3] https://www.huffingtonpost.fr/2014/05/29/soigner-jardin-5-preuves-scientiques-benefices-sante_n_5398125.html

[4] http://www.theses.fr/2016LORIL418.pdf
et https://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/medecine-bien-etre-sante-nature-1491/page/6/

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.